dimanche 28 octobre 2012

Comic Symphonic au théatre ce soir à ANNONAY

on a bien ri ! y compris de nous même, l'ardèche, Annonay, notre maire,la qualité de vie et l'ennui, le manque de transports, tout y est passé .....
et j'ai découvert un musicien que je ne connaissais pas Sir ELGAR! concerto pour violon  http://www.youtube.com/watch?v=NhnMd1Jl7SA&feature=share&list=AL94UKMTqg-9DIVIs5j_GtxZv90AgntXKx
Merci au  Convergences Symphonic et à Marc Jolivet.

samedi 27 octobre 2012

Escale Brasil | un peu de frivolité pour prolonger l'été

INTOCAVEIS  !!!!! legendado.......

"sem braço, nem um  pedaço "

SITE  O ADORO CINEMA



On the road again !!!again !!







Comme le chante si bien Lavilliers me voici de nouveau sur les routes ....pour le travail bien sûr !
Mais parfois la route du travail mène à des lieux qu'on aurait pas la chance de voir autrement .

Ca a été déjà le cas en Corse , où malgré l'éloignement et le contexte local, j'avais découvert quelques sites merveilleux .
Pour les trois mois quiviennent je suis basée en semaine à Gap , Hautes alpes .
C'est donc dans les couleurs de l'automne que j'arrive et pourrai vous faire découvrir ma route.
Pour l'instant et temps que  la météo le permet , ce sont les couleurs chatoyantes de l'automne qui m'accompagnent , entre Drôme et Hautes Alpes !

samedi 13 octobre 2012

Quand le beau fait vivre le vieux.....



                                                   lamoustacheetdesdentelles.blogspot.com


Faire revivre les vieilles rues d' Annonay ,qui ont perdu leurs commerces de proximité , et parfois leurs habitants , recréer du lien social," du beau" .....c'est l'initiative de l'atelier ouvert ART et Design
avec les habitants  , pour les habitants !
Bien  évidemment ceci a besoin d'un support financier de la ville , mais il faut que çà existe !!

Ne plus slalomer entre les crottes de chiens , les vitrines fermées  et grises, ne plus croiser que des mines patibulaires , c'est bien çà dont nous  avons besoin !
Des fleurs ,des lieux  de convivialité où lesenfants puissent jouer , ou les mamies puissent papoter sur un banc confortable  , loin des tas d'immondices !
La politique de la  ville ce n'est toujours des millions d'euros mais du bon sens  et du beau, du beau,du beau !!!!!!


vendredi 12 octobre 2012

Bravo les dihzahners de Beyrouth


A l'image de l'escalier de Selaron de Rio de Janeiro de jeunes artistes Libanais ont choisi  de colorer  leur ville au rythme des escaliers!
Je  leur souhaite le même engouement qui fait de cet escalier un des lieux les plus visités de Rio dans un  quartier lépreux,où les  batisses du XIX éme siècle perdaient  leurs toitures

 Plutôt que de voir  fleurir des tours de béton , c'est vrai que les touristes cherchent l'âme de la ville et son charme .
Initiative à soutenir ......faites le savoir et  allez visiter  si vous passez par  Beyrouth
Quartier Mar MiKael

Source : Courrier  international n° 1145
Groupe d'étudiants en dedign de l'Université américaine  de Beyrouth

mercredi 3 octobre 2012

Alep , Homs, villes martyrs encore ?.....Beyrouth souvenons nous


C'etait dans ParisMatch JUIN 1982
actu-match | mardi 19 juin 2012

Beyrouth, la ville martyre

Beyrouth, la ville martyre

Paru dans Match
Le film catastrophe se répète et va durer quinze ans (1975-1990), faisant près de 150 000 morts.
Le lundi 24 mai, la France est visée une quatrième fois. La voiture d’Anna Cosmidis, secrétaire du service économique, explose quand elle passe la grille qui protège notre ambassade. ­Autour des restes d’Anna, déchiquetée, on retrouve dix corps mutilés : l’explosion est si violente que les vêtements sont arrachés. A peine quelques semaines après l’attentat de la rue Marbeuf ! Huit mois plus tôt, l’ambassadeur de France avait été tué, bientôt ce seront son chiffreur et la femme de ­celui-ci. A la fin du mois de juin, les troupes israéliennes, 50 000 hommes, réduisent un par un les bastions de la résistance palestinienne. Les chefs historiques de l’OLP sont retran­chés dans les ruines du quartier ouest avec 15 000 hom­mes : 8 kilomètres carrés de décombres. Chaque mètre gagné ou perdu coûte des dizaines de vies humaines. Les Palestiniens, traqués par les blindés, s’enterrent dans les caves, combattants et ­civils mêlés. Arafat est bloqué dans la capitale libanaise devenue un camp retranché.

La France en deuil

L’expédition « Paix en Galilée » déclenchée le 6 juin, ainsi baptisée par Menahem Begin, est une guerre totale. Deux généraux israéliens sont tués. Des colonnes de milliers de civils tentent de fuir. Le général Sharon explique à notre journaliste : « C’est le gouvernement libanais qui doit se charger de chasser l’OLP de Beyrouth et de faire partir les Syriens et leurs blindés qui occupent une grande partie du Liban. » Le 21 août, Arafat et son état-major quitteront Beyrouth sur un destroyer français. Mais la guerre continuera, une bombe tue le président Bachir Gemayel et soixante de ses phalangistes. La lutte est relancée dans les rues. Une bombe pulvérise le QG des troupes ­françaises qui agissent pour le compte de l’Onu, le poste Drakkar : 58 morts. La France est en deuil.

Alors que dans les années quatre vingt , tous les soirs  le Journal de 20 heures égrenait le martyr du Liban et particulièrement de Beyrouth, qu'on comptait le nombre de morts et le nombre de jours de nos
otages , une génération a passé mais le scénario recommence , ou peut-être continue t il ?

Le maitre tout puissant , allié objectif de l'Occident , est entrain de s'écrouler , mais il entraine avec lui son peuple jusqu'à la destruction....tous les dictateurs terminent ainsi un jour ou l'autre, mais ils ne sont pas assez courageux pour mourir seul ?
Sous notre regard impuissant , se rebattent les cartes du pouvoir , comme à Yalta , le partage du monde se fait ....sous nos yeux atterés et nous sommes comme pétrifiés d'impuissance.!